Fabienne Billat, 10 ans en agence de communication, puis embarquée dans le développement d’une startup web pour une expérience liant marketing et nouvelle technologie de partage de liens.

En parallèle, une présence soutenue sur les réseaux sociaux. Cette présence par des publications quotidiennes a permis une visibilité professionnelle et initié des missions en communication digitale, en accompagnement de dirigeants dans leur présence en ligne, et la réalisation d’interventions, de conférences sur la transformation des entreprises.

Tout d’abord, pourquoi les médias numériques sont-ils si importants, surtout en 2021

Rappelons que le numérique a été originellement un canal de communication avec une viralité alors inconnue.

Les médias digitaux ont pris de l’ampleur depuis 2010 et les pionniers du marketing et de la com l’ont rapidement identifié comme tel. Par ailleurs le secteur de la presse s’est trouvé interrogatif malgré sa production de contenus qualifiés, pour lesquels ils ont eu des difficultés à établir une monétisation.

Le numérique, par la vitesse de sa viralité, par la diversité des outils par lesquels il est accessible, a conquis 4,79 milliards d’internautes (2020).

Ces internautes sont des citoyens, mais aussi des clients potentiels, des vendeurs, et au-delà de leur présence, ils participent et déploient une économie annexe puissante. Sans conteste, c’est un véritable marché commercial!

En parallèle de l’acmé commercial se sont révélés les impacts sur la société, et ses aspects politiques. Ainsi, l’Europe a mis en place le Digital Services Act et le également le Digital Markets Act afin de poser des cadres législatifs en direction des plateformes et grandes entreprises utilisant le web pour leur déploiement.

En raison des mesures de distanciation, au-delà du télétravail et des impacts sur de nombreux secteurs, qui ont dû adopter des outils spécifiques, cette crise du Covid19 a accéléré les usages numériques.

Cela a mis en évidence et renforcé la nécessité de compétences en matière de communication et de marketing. Ce qui ne s’improvise pas!
Cette notion erratique d’influence connaît alors une belle valorisation, les marques faisant appel aux communautés déjà engagées pour optimiser ou amplifier leur visibilité.
C’est ici que l’expérience apporte toute sa valeur et invite à une forme de professionalisation du domaine:
En premier lieu un usage empirique, qui invite à une vue globale : car il est difficile d’avoir du recul sur les leviers de l’influence.

Qui a besoin du marketing numérique (DM) ? Peut-être que pour certaines niches, le DM ne fonctionne pas.

C’est le client qui assure la légitimité d’un produit, la pérennité d’une marque. Dès lors, le lien de la marque, de toute entité, avec sa communauté d’acheteurs est essentiel.

Le client est connecté. Cela signifie que l’entreprise doit s’aligner, se trouver à proximité, être accessible, être là où se trouve son marché.

Tout le secteur du commerce, notamment par ces contraintes de distanciation physique, s’est trouvé bousculé. Une barre a été franchie en 2020 : aujourd’hui en France, près d’un produit sur six est acheté online.

Les plus agiles ont mis en place les systèmes de “click and collect”, ainsi que les enseignes de restauration, réalisant enfin la boucle vertueuse du phygital : des adresses physiques initialement, peuvent être visitées, complétées par un service de commande ou de livraison online.

Le domaine bancaire également a déjà en place les moyens de paiement et affine ses stratégies de services. Plus largement chaque entité commerciale peut imaginer ce principe hybride, quelle qu’en soit l’échelle. Mais les moyens ne font pas l’usage, là se trouvent les difficultés.

Quelles sont les étapes pour démarrer une entreprise de marketing numérique?

J’ai la conviction que le numérique est à la fois une culture qui s’acquiert par la pratique, doublée d’une connaissance des outils, des technologies qui permettront d’être efficace, après avoir identifié les besoins réels.

L’audit du marché est simplifié puisqu’il est ouvert et accessible sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’identifier les acteurs, mais aussi les bonnes pratiques.
Puis d’établir un panel de modèles qui facilitent la mise en œuvre opérationnelle au service du client, voire aux collaborateurs.

Quels sont des exemples de marketing digital?

C’est un ensemble de techniques qui œuvre sur les supports et canaux digitaux pour des campagnes de promotion des marques. Ces techniques fonctionnent pour du B2B ou du B2C.
Le marketing numérique est le pôle marketing de l’entreprise qui, entre autres actions, récolte les données de ses clients. Pour autant, on déplore qu’à ce jour, seulement 32 % de ces données soient exploitées par les entreprises.

On observe que l’un des écueils qui entravent est le manque de collaboration entre les métiers pour le partage de ces données, le manque de vision des dirigeants pour capitaliser sur ce patrimoine, et l’identification de talents spécifiques pour leur analyse.

Ces données doivent être objectivées, elles participeront puis dirigeront la stratégie de l’entreprise.

Le marketing digital offre-t-il un retour sur investissement mesurable? Je veux dire, si une petite entreprise investit dans la publicité, peut-elle mesurer ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et comment? Que pensez-vous du rôle de l’image de marque pour les petites entreprises lorsqu’elles font du DM?

Absolument ! Quantifier et mesurer les retours de ses campagnes est indispensable pour en valider la rentabilité. Quelques agences permettent de mesurer les impacts sur différents niveaux, grâce au tracking. C’est aussi une question de volume. La marque doit être suffisamment présente sur le web, visible par ses publications, réactive auprès de son marché, pour produire de la donnée. Ces données sont la matière fournissant des informations exploitables avec les éléments de ROI.

L’image de marque de toute entreprise doit être maîtrisée, quelle que soit l’échelle, et c’est également applicable à l’individu, au collaborateur, jusqu’à l’entreprise. Les trois-quarts d’une image de marque d’une entreprise est générée par ceux qui en parlent, non par les actions de communication directe.

C’est ainsi un enjeu essentiel de construire une communauté de clients, de collaborateurs, de fans de la marque, pour bâtir une notoriété positive. Cet écosystème solide, sera également un pare-feu efficient en cas de crise.

Plus la communication et la stratégie marketing correspondront à la cible client, plus leurs retours seront bénéfiques.

Pouvez-vous recommander des outils de marketing numérique?

Il y en a des multitudes. Et je ne suis pas experte en la matière!

Je conseille avant tout de tenir compte de la taille de l’entreprise, de la clientèle, les objectifs attendus, et surtout de la capacité des collaborateurs à les adopter. Et enfin, d’envisager le temps de formation nécessaire pour l’implémentation.

Quelles sont les tendances du marketing numérique pour 2021?

Depuis quelques années, l’on observe une tendance de liens courts invitant à la proximité : messageries, vidéos : tout ce qui peut être rapidement emparé, explicite, participe à l’attractivité.

La crise Covid19 a donné la possibilité à toute entreprise de faire un état des lieux de sa capacité à réagir face aux confinements. Tout un ensemble de critères conduisant à distinguer les priorités pour son marché.

En termes de prospective, le lien avec sa communauté est de plus en plus rapide, réactif et sur des formats courts : les réseaux de messagerie, qui sont toujours en développement, le phénomène du podcast, bien qu’il soit difficilement rentable, ClubHouse qui émerge, réseau social basé sur l’audio, une forme hybride entre le podcast et les messages vocaux, sont les mouvements qui devraient perdurer et réinventer le marketing digital traditionnel.
Les canaux de transmissions changent, et les contenus s’adaptent.

Les métiers du marketing tendront inéluctablement vers la transversalité, le partage et la collaboration avec le commercial, la communication, car le client souhaitera une réponse de plus en plus affinée et réactive. Et ces transformations seront tout à son bénéfice.

Pack identité de marque complète

Utilisez le créateur de logo Logaster pour lancer rapidement votre entreprise. Tapez le nom de votre entreprise et obtenez un pack de branding professionnel en 60 secondes! Essayez, c’est facile!

Au moins 3 caractères de long.